Une chanteuse, une harpiste, et entre les deux, une cabane, deux châteaux,
la forêt d’Ardenne, des costumes à transformation, maintes marionnettes
et objets merveilleux et étonnants…

Une histoire basée sur la légende de Berthe au grand pied, qui était la mère de Charlemagne.
Un conte sur le « double », l’identité, la jalousie, le sentiment d’infériorité et bien d’autres thèmes…
De la poésie, beaucoup d’humour, une « initiation » à la voix lyrique , mais aussi d’autres jeux pour la voix et l’instrument, des mélodies médiévales à la chanson et rythmes contemporains…

A la manière des trouvères, troubadours et autres ménestrels, Léa Sarfati (voix) et Mathilde Malenfant (harpe) interprètent en musique le conte de Berthe au grand pied adapté pour les enfants.
De la même façon que le texte médiéval est ici conté en français contemporain, la musique a une saveur autant moderne que médiévale.
Grâce à la mise en scène de Jean-Michel Fournereau, à l’univers magique de Damien Schoëvaërt et aux costumes de Natacha Costechareire, les enfants goûteront le conte et la musique entre Moyen-Âge, modernité, humour et rêverie.

Un spectacle destiné au jeune public (CE1 à CM2) mais aussi au « tout public »

Le début de l’histoire…

Le roi de France s’appelle Pépin et il veut épouser la belle princesse de Hongrie : Berthe.
Pépin a un surnom.  Parce qu’il est de petite taille, on l’appelle « Pépin le bref » mais ça ne l’empêche pas d’être le plus grand roi d’Europe.
Berthe aussi a un surnom : « Berthe au grand pied » parce qu’elle a un pied plus grand que l’autre. Elle est quand même la plus belle princesse d’Europe, et la plus gentille.
Ils ne se sont encore jamais vus. Berthe prend son cheval et voyage jusqu’en France pour se rendre au château de Pépin. Sur la route elle rencontre Alista qui a les mêmes yeux que Berthe, les mêmes cheveux, la même taille… bref, on dirait deux sœurs jumelles. La seule différence est qu’Alista a les deux pieds de la même longueur. Elles deviennent amies et Berthe emmène Alista avec elle pour le reste du voyage.
Mais en arrivant au château de Pépin, Alista redevient invisible. Plus personne ne la regarde. Tout le monde n’a d’yeux que pour la nouvelle reine.
Alista décide alors de se servir de leur ressemblance pour prendre la place de Berthe …

Extrait de presse

« (…) dans une feinte rivalité opposant une diva exubérante et une harpiste prompte à la rabrouer, Léa Sarfati et Mathilde Malenfant racontent à leur manière enjouée les aventures de Berthe au grand pied, épouse de Pépin le Bref et mère de Charlemagne ! À l’aide de quelques accessoires et d’une bonne dose d’entrain, elles mêlent des bribes d’histoire de France au merveilleux (inquiétant puis rassurant) des contes de jadis, où vers et prose rythment un spectacle léger comme une plume. » Emmanuelle Giuliani, La Croix du 30 septembre 2016.

Teaser

Remerciements à

logo instrumentarium

Camac-Harps-logo 20X8-001

Deux formats

50 mn (scolaires)  /  75 mn (tout public)


Distribution

Léa Sarfati
Chant / conte
Léa Sarfati
Mathilde Malenfant
Harpe / Conte
Mathilde Malenfant


L’équipe de création

Idée originale : Mathilde Malenfant et Léa Sarfati
Livret : Etienne Mahieux d’après Adenet le Roi
Musique : Mathilde Malenfant d’après Adam de la Halle et « Aucassin et Nicolette »
Mise en scène : Jean-Michel Fournereau
Création marionnettes : Damien Schoëvaërt
Costumes : Natacha Costechareire
Création lumières : Gilles Fournereau


Co-production

ORPHÉE-Théâtre(s)
Compagnie Joachim Expert
Les JMF


Nouveaux co-producteurs

La Lucarne Arradon (56)
Espace Albert Camus Maurepas (78)
Théâtre Auxerre (89)


Partenaire de résidence

Imaginalia
Spoum, Théâtre de l’Écume


Crédit photographique
© Meng_Phu
© Ronan Thenadey
© Jean-Michel Fournereau

Enregistrer

Enregistrer

Espace pro

Enregistrer

Enregistrer